Accueil » Accueil » Articles » Le zellige dans la décoration islamique

Le zellige dans la décoration islamique

Decoration islamique

Le zellige dans la décoration islamique. En raison de son étendue géographique et de sa longue histoire, l’art islamique a inévitablement été soumis à un large éventail de styles et d’influences régionales, voire nationales, ainsi qu’à des changements au cours des différentes périodes de son développement. Il est donc d’autant plus remarquable que l’art islamique ait toujours conservé sa qualité intrinsèque et son identité unique. Tout comme la religion de l’Islam incarne un mode de vie et sert de force de cohésion entre des peuples ethniquement et culturellement divers, l’art produit par et pour les sociétés musulmanes possède des caractéristiques fondamentales d’identification et d’unification. La plus marquante de ces caractéristiques est sans doute la prédilection pour la décoration sur toute la surface. Les composantes de base de l’ornement islamique sont la calligraphie, les motifs végétaux et les motifs géométriques. Ces composantes sont généralement représentées sur le zellige que nous trouvons dans la majorité des mosquées, des écoles, des monuments et même dans certaines maisons musulmanes.

L’importance du zellige dans la décoration islamique

La décoration islamique est surtout basée sur la décoration des surfaces en adoptant plusieurs types d’architectures dont l’architecture mauresque qui est devenue très populaire dans le monde entier. Les exemples les plus remarquables se trouvent en Afrique du Nord et notamment au Maroc.  Mais si vous vous rendez en Europe et aux États-Unis (entre autres), vous trouverez probablement des motifs colorés et complexes qui mettent en valeur cette architecture mauresque.

Les arcs en forme de fer à cheval (également appelés arcs mauresques et arcs en forme de trou de serrure) sont généralement de grande taille et de forme circulaire. Ils sont synonymes de design mauresque et se trouvent généralement assis majestueusement au-dessus d’une porte droite et étroite ou d’une rainure dans le mur. Vous trouverez également de jolis dômes et de jolies cours intérieures. Les intérieurs sont ornés de tissus brillants et colorés qui ajoutent un air d’exubérance. Cependant, la star de ce spectacle est le somptueux Zellij. Ce carreau marocain qui permet de créer sans effort des motifs envoûtants et peut être associé à d’autres matériaux.

Ils contrastent de manière frappante avec l’aspect lisse de la pierre calcaire, du marbre et du granit. Les mots vibration et effervescence viennent à l’esprit et les motifs Zellij illuminent une pièce. Il n’y a pas de place pour un jour ennuyeux lorsque vous incorporez ce style.

Tableau islam

Qu’est-ce que le zellige ?

Le zellige est un carrelage en mosaïque composé de carreaux géométriques ciselés individuellement et enchâssés dans une base en plâtre. Cette forme d’art islamique est l’une des principales caractéristiques de l’architecture marocaine. C’est un ensemble de mosaïques à motifs géométriques, utilisées pour orner les murs, les plafonds, les fontaines, les sols, les piscines et les tables.

C’est un art qui se base sur des formes géométriques. Les artistes répartissent ces éléments en suivant des règles précises. Parmi elles, on retrouve la répétition, la symétrie, l’alternance, le contraste et l’inversion. Il s’agit d’un type de décoration qui a des racines spirituelles. Les concepts religieux et les textes islamiques sacrés ont eu l’influence la plus importante sur cet art que vous pouvez trouver partout dans la décoration islamique.

Il existe trois types d’ornementation du zellige :

  • La décoration botanique (connue également sous le nom d’arabesque) qui utilise la répétition de groupes d’éléments végétaux symétriques et consiste en des dessins de fleurs et de plantes selon des règles précises et un style élaboré.
  • La décoration calligraphique basée sur la calligraphie arabe présentant des caractéristiques qui en font un élément décoratif flexible.  Elle est l’un des arts dominants de la civilisation islamique.  Vous pouvez voir la décoration en calligraphie arabe sur le zellige dans plusieurs monuments islamiques dans le monde entier.
  • La décoration géométrique qui est la technique la plus sophistiquée de la décoration du zellige. Cette décoration, qui s’appuie sur les mathématiques, adopte les règles de la répétition et de la symétrie. La répétition consiste en la reproduction d’unités décoratives. Cette duplication permet au zellige de donner l’impression d’un mouvement permanent.

Histoire du zellige dans la décoration islamique

Historiquement, les motifs islamiques sont apparus aux alentours du 7e siècle, lorsque des artisans ont emprunté des motifs aux cultures perse et romaine et les ont adaptés comme décoration ornementale dans les lieux de culte islamiques. Dans les espaces religieux, la décoration islamique ne représente pas de figures religieuses comme dans l’idolâtrie, mais utilise plutôt des formes et des figures dans des motifs répétitifs et des calligraphies pour inspirer la prière. Les répétitions abstraites sont devenues particulièrement populaires au cours de l’âge d’or islamique du 8e siècle, une période marquée par des réalisations majeures en mathématiques et en sciences. Des motifs géométriques sophistiqués, comme les motifs floraux et végétaux, se répétaient sans cesse sur les tapis, les textiles et les carreaux.

Au XXIe siècle, ces motifs ont acquis une nouvelle énergie dans la décoration intérieure islamique. Au Maroc, nous les  retrouvons dans les détails architecturaux, les boutiques et la mode. Les riads sont rénovés et utilisent des carreaux de faïence connus sous le nom de zellige sur les escaliers, les fontaines murales, les sols des cours intérieures, les murs et comme éléments de décoration ; les plafonds sont voûtés et à caissons en cèdre.

Toile islam

Pourquoi la décoration islamique a adopté le zellige dans son architecture ?

Nous savons que l’art et l’architecture sont des domaines directement liés au style de vie des gens, surtout à l’époque où cela était le plus évident. Comme l’Islam rejette l’adoration des idoles, il interdit strictement l’utilisation d’images de personnes ou d’animaux dans la décoration et l’art en général.

La représentation humaine étant interdite dans les monuments religieux islamiques, les concepteurs ont eu recours à la mosaïque, au stuc, à la brique et à la céramique, ainsi qu’à l’utilisation vigoureuse de formes géométriques et couleurs vives pour atteindre des niveaux d’expression inégalés.

Les motifs géométriques sont apparus dans l’ornementation égyptienne et assyrienne. Mais  son développement ultérieur a atteint son apogée dans l’ornementation hautement sophistiquée et complexe de la civilisation islamique. Les bâtisseurs et architectes islamiques ont essayé de créer des schémas parfaits pour tout. Dans la décoration islamique, ils ont créé des formes qui pouvaient fonctionner pour tous les types et fonctions de bâtiments. Cette idéalisation est également perceptible sur les outils utilisés pour la décoration. Les ornements islamiques devaient être conçus selon des règles strictes mais en même temps, ils offraient une variété infinie de combinaisons et de motifs afin d’ d’éviter l’emprisonnement avec les formes terrestres.

Découvrez notre collection dédiée au zellige: Tableau mosaïque